OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Chaque fois que nous prévoyons d’en faire, c’est un événement : tout le monde trépigne à l’idée de les préparer et à celle de les déguster. Je les ai faites, refaites, re-refaites et je vous promets que c’est à la portée de tout le monde. Il suffit d’avoir des œufs, de la farine, et de se lancer. 10 minutes pour faire la pâte, 1 heure pour la laisser reposer et 15 minutes pour les façonner.
C’est jouable non ?
Et si vous avez des enfants, proposez-leur de vous aider, vous verrez, ils seront efficaces et fiers.

Ingrédients :

240g de farine de blé dur, de la « semola di grano duro » ou « gran duro » (farine italienne à la semoule très fine)*
2 œufs (0FR ou 1FR)
2 jaunes d’œufs

Préparez la « pâte » des pâtes, en préparant vos ingrédients devant vous et nettoyant soigneusement votre plan de travail, et en enlevant vos bagues et bracelets qui pourraient vous gêner. Mettez la farine directement sur le plan de travail, faites un puits au centre et versez les œufs légèrement battus. Mélangez jusqu’à ce que la pâte (qui va coller un peu à vos doigts) soit totalement amalgamée. Normalement avec la quantité d’œufs indiquée il n’est pas nécessaire d’ajouter de l’eau.

Cependant, si vos œufs sont petits, il est possible que la farine ne soit pas complètement incorporée. Vous pouvez ajouter alors quelques gouttes d’eau. Attention, allez-y vraiment petit à petit pour ne pas avoir une pâte trop mouillée, qui nécessiterait que vous ajoutiez de la farine.

A ce stade, pétrissez la pâte quelques minutes pour qu’elle soit bien homogène et élastique, puis formez une boule. Mettez-la dans du film et faites-la reposer au frais pendant 1 heure.

Sortez la garniture du frigo, prélevez la moitié de la boule de « pâte à pâte »  et aplatissez-la au rouleau avant de la passer au laminoir* plusieurs fois sur les crans successifs pour obtenir des bandes bien plates et lisses. Mettez les bandes de côté en attendant la découpe, sur une planche farinée. Si vous les superposez, farinez généreusement entre chaque bande pour qu’elles ne collent pas entre elles.

* J‘utilise le laminoir Atlas 150 de chez Marcato, et j’abaisse la pâte jusqu’au cran #6 pour les raviolis, cran #4 ou #5 pour les tagliatelles, et cran #3 pour les spaghettis. Gardez à l’esprit que les pâtes gonflent en cuisant. Si vous n’avez pas de laminoir, vous pouvez continuer au rouleau, sur un plan de travail propre et légèrement fariné.

Quand vous avez atteint l’épaisseur souhaitée, passez à la découpe (la plupart des machines sont également équipées des ustensiles de découpe, mais il est tout à fait possible de les couper à la main. L’important est de bien fariner les pâtes découpées, en les manipulant avec des doigts « légers » pour ne pas les écraser et qu’elles se collent les unes aux autres.

Conservez-les au frais en attendant de les cuire, dans un plat recouvert d’un linge ou d’un papier sulfurisé.

Quand arrive le moment de les cuire, prévoyez une grande casserole avec un grande quantité d’eau (car les pâtes fraîches absorbent beaucoup d’eau), bien salée. Plongez les pâtes dans la casserole lorsque l’eau est bien bouillonnante. Remuez tout de suite, puis tout au long de la cuisson, pour ne pas qu’elles s’agglutinent. Elles sont prêtes lorsqu’elles sont tendre, mais encore fermes sous la dent (al dente).
Goûtez-les régulièrement car selon les formes que vous avez préparés et l’épaisseur choisie, les temps de cuisson diffèrent (entre 8-10 minutes pour des raviolis, et 3-4 minutes pour des spaghettis)

Egouttez-les vite avec une passoire. Repassez-les un coup sur le feu avec l’assaisonnement que vous voulez, pour faire évaporer le surplus d’eau encore présent. Servez tiède avec un peu de sauce tomate chaude et un filet d’huile d’olive (vierge extra, bio c’est encore mieux).

Le petit plus : si vous avez un morceau de parmesan au frais (24 mois par exemple…), râpez-en un peu par dessus, et poivrez généreusement avec un bon poivre en moulin ! 😉

PS :  la première fois que je me suis lancée dans la confection des pâtes fraîches maison, je me suis inspirée de la recette du livre « l’art de la cuisine simple » d’Alice Waters. Je vous conseille de l’avoir dans votre bibliothèque.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Laisser un commentaire