was successfully added to your cart.

ateliers cuisine

Les ateliers cuisine « au four et au jardin® » au Télécabine : inscriptions ouvertes pour la rentrée 2017

By | Bonne idée, ÉVÉNEMENTIEL CULINAIRE | No Comments

Les ateliers cuisine pour enfants « au four et au jardin® » reprennent en Septembre, pour la 3e saison, au Télécabine à Villeurbanne. Pour inscrire votre enfant (6-10 ans), il est encore temps : demandez le bulletin d’inscription ici. Vous pouvez inscrire votre enfant, à l’année, au trimestre,  à la saison, à la carte ! 🙂
Le calendrier des ateliers est précisé ci-dessous.

Des ateliers cuisine où les enfants cultivent et cuisinent leurs fruits et légumes

Les ateliers cuisine « au four et au jardin® » reprennent  à la rentrée, dès le mercredi 6 septembre, toujours dans ce magnifique lieu urbain, qu’est Le Télécabine (48 Rue des Charmettes, Villeurbanne, entre les  stations « Charpennes » et « République »).

Les ateliers s’adressent aux enfants, de 6 à 10 ans. Chaque atelier dure 3h  (de 14h à 17h) et se partage entre le jardin-potager où les bambins  cultivent fruits et légumes de saison, et la grande cuisine où ils mitonnent des petits plats simples, sains et gourmands à remporter à la maison. Tarif : 25€/atelier.

Quelques thématiques sont déjà en cours de préparation… avec, dans le désordre : des « pop tartes » aux figues, de la soupe au pistou, de la pâte à tartiner « maison » avec de bonnes noisettes, des gnocchis de potiron, un vrai sirop de grenadine… et la liste s’allonge de jour en jour !

L’endroit :

Le télécabine un loft moderne et tout équipé, en plein cœur de Villeurbanne, 48 rue de Charmettes. Les plus :

  • un espace vierge à notre disposition pour cultiver nos légumes et nos fruits sainement, en pleine ville
  • une ruche sur le toit, gérée par Philippe, résidant du lieu (la ruche n’est pas accessible sans surveillance)
  • une cuisine toute équipée
  • une grande table pour discuter, préparer et manger
  • des résidants et propriétaires, dont la gentillesse n’a d’égal que leur sympathie : Philippe et Anthony.
L’équipe du projet :

Jeanne Vallin, Delicatessen factory, la cuisinière et chef du projet
Anthony Comte, Le Télécabine , le propriétaire du lieu
Virginie Bouvard, alias Cloporte, la photographe en chef

Les inscriptions sont ouvertes : à vos agendas !

Septembre-Décembre 2017 (de 14h à 17h) :

    • mercredi 6 Septembre
    • mercredi 20 Septembre
    • mercredi 4 Octobre
    • mercredi 18 Octobre
    • mercredi 8 Novembre
    • mercredi 22 Novembre
    • mercredi 6 Décembre
    • mercredi 20 Décembre

> Janvier-Juin 2018 de 14h à 17h) :

    • mercredi 10 Janvier
    • mercredi 24 Janvier
    • mercredi 7 Février
    • mercredi 7 Mars
    • mercredi 21 Mars
    • mercredi 4 Avril
    • mercredi 25 Avril
    • mercredi 9 Mai
    • mercredi 23 Mai
    • mercredi 6 Juin
    • mercredi 20 Juin

Pour toute demande d’inscription, contactez-moi ici.

A très vite !
Jeanne

Une maison d’hôtes dans une ancienne école primaire

By | Bonne adresse | No Comments

Elle s’appelle Nathalie, et je l’ai connu à l’époque où elle tenait sa magnifique « imprimerie-boutique » du nom de Serly, cours Vitton à Lyon. Puis elle a vendu pour se consacrer à un projet génial : ouvrir une maison d’hôtes dans une ancienne école primaire.
C’est à Ambronay, et voici ce que je peux vous en dire, avant que vous alliez découvrir par vous-même La Maison d’Ambronay

A deux pas de Lyon

Situé à 40 minutes de Lyon à peine (dont une bonne partie d’autoroute), Ambronay est un très joli village à deux pas de Lyon, situé sur les rives de l’ain et au cœur du pays du Cerdon. Il est célèbre pour au moins trois bonnes raisons :

Une déco buissonnière

En face de l’Abbaye, on entre dans cette ancienne école* réhabilitée en maison d’hôtes (4 épis), où Nathalie a bien sûr gardé l’esprit écolier. Les salles de classe sont devenues des chambres, qui s’appellent CE1, CE2, CM1 et CM2. On croise ça et là quelques cartables, crayons, petites chaises, ou des équerres en bois. La déco souligne un doux mélange entre l’ancien et le moderne. Les parquets d’époque côtoient les matériaux contemporains, et les grands volumes, conservés, sont astucieusement aménagés. Nos yeux ont envie de papillonner partout. L’endroit est calme, l’ambiance est sereine et joviale, et les couleurs posées aux murs sont une invitation à la bonne humeur. De l’autre côté de la maison, c’est la campagne, et juste devant, la cour et le préau vous attendent pour flâner, avec des transats, des fleurs en veux-tu en voilà, et la marelle d’origine.

Immédiatement on y respire, immédiatement on s’y sent bien, et immédiatement on veut nous aussi y séjourner !

Des photos ?

Le site est en construction (mise en ligne imminente), mais vous pouvez voir des photos sur le site des gîtes de France, où il est possible de réserver.
Ci-dessous, je vous laisse aussi découvrir les nombreux détails que j’ai eu envie de prendre en photo le jour de ma visite, comme une invitation à la découverte, en attendant de trouver un prétexte pour y aller !

Un prétexte pour y aller !

A ce stade ce qu’il vous faut, c’est un prétexte pour y aller, et là, je peux vous en souffler plus d’un :

  • Votre prochaine cousinade en famille (coup de cœur total pour la douche du dortoir enfants !!)
  • Un weekend en amoureux, agrémenté d’une bonne table, sans aller à l’autre bout du monde
  • Votre prochain séminaire ou réunion d’entreprise
  • Souffler, prendre l’air, faire l’école buissonnière
  • C’est aussi une merveilleuse étape à recommander à vos amis de passage

* Et pour rassurer les plus inquiets, il ne s’agit d’une histoire d’école qui ferme dans un village qui se dépeuple, bien au contraire : le village d’Ambronay a tout simplement ouvert une nouvelle école plus grande, non loin de là ! 🙂

 

Infos et réservations :

La maison d’Ambronay – 07 82 32 90 79 – lamaisondambronay@gmail.com

Suivez-la sur sa page Facebook, en attendant la mise en ligne su site prochainement !

 

« Human & Tea » , des thés, des hommes, et la boisson de l’été…

By | Au quotidien, Bonne adresse | No Comments

Le hasard faisant plutôt bien les choses, il a mis sur mon chemin Human an Tea, ainsi que leurs nombreux thés. Si vous ne les connaissez pas encore, je vous invite à aller les découvrir dans leur première boutique qui a ouvert à Lyon, début 2017. Poussons la porte ensemble…

De belles personnes et du plaisir derrière chaque thé

Dans une atmosphère élégante, chaleureuse et sobre, vous rencontrerez Nathalie et Daniel, un couple et passionnés qui ont l’audace et l’envie de partager leur expérience des thés, à leur manière, très épicurienne et contemporaine, avec un brin de poésie. C’est ainsi qu’à peine rentré, vous serez incité à soulever les jolies cloches en verre de la table olfactive pour sentir les arômes d’une sélection du moment, avant de plonger votre regard dans l’immense étagère remplie de plus de 100 thés, soit d’origine (Lapsang, Sencha, Ceylan, Assam, Darjeling, Oolong…), soit des créations, c’est à dire des mélanges originaux de thés, fleurs, fruits, aux équilibres savamment composés. Tous portent des prénoms choisis, comme si chaque thé proposé était le membre d’une longue et harmonieuse fratrie.
Pour les plus curieux, de magnifiques photos sont en ligne sur leur site Human and tea.

Fanny, la boisson de l’été !

Le jour de ma visite, bien que fidèle aux thés noirs, je me suis laissée séduire par « FANNY », un rooibos vert mélangé à des pétales de rose, de la framboise et de la lavande. La particularité de « FANNY » est qu’il peut s’infuser avec de l’eau froide le temps d’une nuit, et se déguster frais, à l’aube des matins d’été, au moment où souvent nous délaissons le thé chaud. Les jours suivants ma visite en boutique, il a fait beau et doux à Lyon. j’ai donc testé la merveille qu’est ce Rooibos rafraîchissant, que je vous recommande comme LA boisson de l’été !

Cerise sur le gâteau, Nathalie m’a également appris que le Rooibos est une plante cueillie depuis des centaines d’années dans certaines régions d’Afrique, et qu’à la différence du thé, il ne contient ni théine ni caféine. Cette plante contient également peu de tannins (responsables du goût astringent du thé) mais beaucoup d’antioxydants bons pour la santé, notamment pour certains troubles digestifs, du sommeil et de la peau.

Alors, l’été sera chaud ? 😉

Info boutique :
Human and Tea,
11 rue des quatre chapeaux, Lyon 2. Ouverture de 11h30 à 19h30. Suivez-les sur Instagram @humanteaandco, et sur Facebook @humanandtea

img_5281

J’ai découvert le pain d’Antoinette…

By | Au quotidien, Bonne adresse | No Comments

Il y a des jours où on ne sait pas pourquoi, mais on décide de prendre une rue que l’on ne prend jamais, et cela marque un tournant… Ce jour de Novembre, au beau milieu du 7éme arrondissement de Lyon, j’ai pris la rue Sébastien Gryphe, en sortant d’un bon restaurant qui commence par « Kitchen » et qui finit par « café » (oups, une autre bonne adresse vient de se glisser par mégarde), et là, je suis tombée nez à nez avec la toute charmante boulangerie ‘Antoinette – pain et brioche’, et mon instinct me fit pousser la porte…

Quand un « grand frappé » me tapa dans l’œil

Une fois entrée, bien que l’odeur irrésistible du pain m’indiquât que j’avais bien fait de pénétrer dans ce lieu, je me suis retrouvée bien embêtée devant ces grandes étagères à l’air d’antan, remplies de miches brunes et dorées de toute sorte.

Prise d’un brin de panique à l’idée que mon tour vienne et que je n’aie pu encore choisir, j’ai à nouveau fait confiance à mon instinct. C’est décidé, je prendrai « un grand frappé« , puisque sa coûte chaleureuse me tape dans l’œil.

Alors ce pain, comment vous dire…

L’habit ne faisant pas le moine, j’attendis avec impatience de planter les dents de mon couteau à pain dans cette superbe miche. Le moment venu, je n’ai donc pu résister à le goûter : oh mon dieu, que je l’ai aimé ! Tout y est : une croûte qui croustille, une mie dense mais tout de même aérée (prouesse !), un goût équilibré, avec une légère pointe d’acidité.

Ni une, ni deux, le lendemain matin, je sortis beurre et gelée de coing, et après avoir légèrement toasté les tranches généreuses de ce qui me restait du « grand frappé », je me suis à nouveau régalée, pour le petit-déjeuner.

Antoinette, je vous aime !

Au gouvernail de cette belle boulangerie, se trouvent Agathe Simonnot et Cédric Alibert. Ils ont fait le choix de travailler selon des recettes traditionnelles, avec des farines bio ou issues de l’agriculture raisonnée. J’ai hâte de les questionner plus en détail lors d’une prochaine visite…

A toutes fins utiles, prévoyez d’acheter votre « grand frappé » un jour de semaine, car victime de son succès, il est vite en rupture le samedi…

La boulangerie Antoinette est ouverte du mardi au samedi, de 8h à 19h30 :
117 rue Sébastien Gryphe, Lyon 7
04 72 72 99 69
antoinettepainetbrioche@gmail.com / Antoinette sur Facebook / Antoinette sur Instagram

BTW, merci à l’autre bonne adresse de cet article, Le Kitchen Café, d’avoir orienté mon destin malgré vous ! 🙂

img_5279img_5277img_5276

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le kit « le petit chef » d’Opinel : pourquoi est-il si génial ?

By | Au quotidien, Bonne idée | No Comments

Dès les premiers ateliers « du potager à l’assiette » (infos et détails dans les liens en bas de l’article), il m’est apparu indispensable de mettre les enfants en sécurité dans notre pratique de la cuisine, tout en les responsabilisant avec des vrais outils, pour leur apprendre les bons gestes, et surtout leur faire découvrir le plaisir de cuisiner. Or j’avais entendu parler de ce kit de couteaux pour les petits, qu’Opinel avait créé il y a quelque temps, et j’ai voulu en avoir le cœur net : il ne me restait plus qu’à le faire essayer aux enfants…

Couper, découper et partager !

Décision prise de m’équiper de ces kits, j’ai eu envie de valoriser ce choix auprès des enfants. Et pour cause, d’origine savoyarde et connaissant un peu l’histoire de l’entreprise Opinel, je savais que les valeurs de cette marque mondialement connue étaient proches de celles que je veux transmettre aux enfants : connaître les traditions, soigner le travail manuel, partager son savoir-faire.

Alors quand l’équipe d’Opinel à accepter de venir animer un atelier avec moi, j’ai sauté de joie dans tous les coins et recoins de la cuisine !

Hip hip hip, hourra : plus de 125 ans de simplicité !

Petite parenthèse d’histoire : tout a commencé dans un petit village au cœur des Alpes… En 1890, Joseph Opinel dessine et met au point un petit couteau de poche qu’il destine aux paysans et villageois de la région. Très vite, pour répondre à une demande de plus en plus forte, il décide de monter son propre atelier, et conçois des machines ingénieuses pour fabriquer à plus grande échelle.

Toujours fabriqué en Savoie, le couteau Opinel appelé « the french knife » a conservé sa silhouette, et reste un compagnon de poche indispensable, que l’on offre et transmet à ceux que l’on aime.

En cuisine, c’est comme les grands !

Le jour J de l’atelier, en installant les petits couteaux sur les postes de travail de chaque enfant, j’avais hâte de connaître les réactions des petits chefs en herbe. Mon impatience a été vite soulagée : il n’y a qu’à voir les mines des enfants dans la galerie de photos ci-dessous. Dans la pratique, le kit est composé de 3 outils : un économe, un couteau et un protège doigt. Les 3 outils Le petit chef sont adaptés à la morphologie des enfants. L’anneau pédagogique permet une prise en main sûre en empêchant la main de glisser sur la lame. Les manches arrondis en bois sont confortables, doux à garder dans la paume. Les lames sont efficaces, et la coupe se fait facilement, sans forcer.

 

Pour les parents désireux d’en offrir un à leur petit, voici quelques adresses lyonnaises :
L
A COUTELLERIE DE LYON – Lyon 2 : Place Bellecour.
LA CUISINE D’EMILE – Lyon 2 : 18 Rue de Brest.
LE TORCHON A CARREAU – Lyon 4 : 83 Grande Rue de la Croix Rousse.
LE BIOCAL – Villeurbanne : 24 Rue Paul Verlaine.
JARDINERIE DESBOS – Marcy l’Etoile : 1315 Route de Saint-Bel.

Pour ceux qui sont plus loin, je vous laisse découvrir l’ensemble de la gamme sur le site Opinel. Je remercie très chaleureusement Rita, de l’équipe Opinel, qui est venue partager sa connaissance de son entreprisece avec nous, et ce bel atelier où les enfants ont pu préparer de succulents pickles !

Infos pratiques

Les ateliers « Du Potager à l’Assiette » reprennent à la rentrée 2016 : dès le 7 Septembre. Ce sera un mercredi sur deux, hors vacances scolaires. Les ateliers ont lieu soit le matin, de 9h30 à 12h30, soit l’après-midi, de 14h30 à 17h30. N’hésitez pas à demander le bulletin d’inscription ici. Pour ceux qui veulent connaître le projet et son origine, c’est ici, et aussi ici, sur le blog de mon amie Virginie, à qui je dois toutes ces merveilleuses photos (et pas seulement !) :

Je remercie aussi mes co-équipiers sur ce projet :
Virginie, alias Cloporte, pour le crédit photos.
Anthony Comte, l’adorable propriétaire du Télécabine. Mail : contact@letelecabine.com
Et Jean-Baptiste Lainé, Atlas Paysage, qui a conçu notre potager à l’origine.

DPALA_22_JUIN_2016_2733DPALA_15_JUIN_2016_2335DPALA_15_JUIN_2016_2278DPALA_15_JUIN_2016_2336DPALA_22_JUIN_2016_2489DPALA_15_JUIN_2016_2322DPALA_22_JUIN_2016_2532

Le kit d’Arthur

DPALA_22_JUIN_2016_2528DPALA_15_JUIN_2016_2201DPALA_22_JUIN_2016_2517DPALA_22_JUIN_2016_2642DPALA_15_JUIN_2016_2187

 

DPALA_25_MAI_2016_ALAIN_MILLIAT_0639

5 façons de se faire plaisir avec Alain Milliat

By | Bonne idée | No Comments

Dans la belle aventure des ateliers « du potager à l’assiette » que j’ai commencée il y a quelques semaines (infos et détails en bas de l’article), je compte parmi les plus belles rencontres celle  avec Alain Milliat. Aussi généreux que gourmand, cet artisan-magicien des vergers, est venu présenter son savoir-faire aux enfants, et a su m’inspirer 5 façons de se faire plaisir avec ses jus de fruits éponymes… Alors pour celles et ceux qui n’ont pas la chance de le connaître, ni de connaître ses jus, je vous offre une petit séance de rattrapage, à ne pas louper.

 

Rencontre entre la terre et Épicure

J’ai rencontré Alain Milliat il y a quelques semaines, en lui proposant de venir faire déguster aux enfants une partie de ses jus, dont je savais qu’ils étaient d’une part excellents, d’autre part élaborés de façon artisanale, dans le respect des fruits et  des saisons.

Sa philosophie ? En tant que fils d’exploitant fruitier, son objectif ultime est de retranscrire au mieux le goût des fruits frais et naturels. Cela passe donc par le plaisir, celui des yeux, celui du nez, celui des papilles, et in fine celui de la dégustation ! Dans ses bouteilles, il s’agit donc selon moi de la rencontre entre la terre et Épicure.

Pour en revenir à mes ateliers, entre un voyage d’affaire à Tokyo et le suivi de production de ses nouvelles saveurs, il a accepté de venir passer 3 heures avec nous, car pour lui, « la confrontation avec les enfants est toujours une véritable révélation ». Et quelle ne fût pas sa surprise ! Voulant étonner et décontenancer les enfants avec des saveurs potagères (ce qui fût assurément le cas avec le jus de Betterave), il a franchement perdu son latin en voyant que les enfants avaient unanimement adoré le jus de rhubarbe !

Quant à moi, cette rencontre m’a donnée l’occasion d’imaginer 5 façons originales d’utiliser ses jus, aux saveurs tellement remarquables.

 

5 façons de se faire plaisir avec Alain Milliat
  1. Déguster sans limite : de 7 à 77 ans, à l’aveugle ou non, la dégustation des jus est en même temps drôle et intéressante. Pour les enfants, prévoir un maximum de 6 saveurs différentes. Pour les adultes, vous pouvez monter jusqu’à 8. La difficulté est de choisir en amont les saveurs de votre choix…
  2. Mixer les genres, avec les smoothies customisés : choisir un jus à la saveur marquée et originale et l’associer à deux autres saveurs plus courantes. Dans notre atelier, nous avions choisi le jus de Betterave (qui était le thème de notre atelier), et nous l’avons marié avec un jus d’oranges fraîchement pressé, pour le sucré et l’acidité, et la banane, pour la douceur et la consistance. Dans la longue liste des jus et nectars disponibles, j’ai hâte de tester dans mes smoothies du matin, la carotte, la griotte, le litchi, les fruits de la passion…
  3. Retomber dans l’enfance, avec les roudoudous maison, sans colorant : pour occuper vos enfants par un mercredi tout gris et pluvieux, je vous conseille de leur faire faire des roudoudous naturels, sans colorant. Lors de notre atelier, nous avons réalisé des roudoudous betterave-cassis, à base des jus Alain Milliat®, pour donner à nos friandises une belle couleur rouge-bordeaux. La recette est ici.
  4. Figer les instants précieux, avec les gelées de fruits: pour les plus chevronnés d’entre vous, je vous livre la confidence que vous pourrez facilement créer une jolie gelée à la mandarine, pour épater vos convives. Avec le cassis, ça marche aussi ! Elles pourront accompagner vos viandes blanches, ou des entremets chocolatés.
  5. S’enivrer follement, avec des cocktails inédits : entre cranberries, pêche, groseilles, griotte, mangue… l’inspiration ne manque pas pour créer de petits cocktails originaux, pour les belles soirées d’été à venir !

Je vous laisse découvrir l’ensemble de la longue gamme de saveurs ici, et vous faire plaisir abondamment. Je remercie bien évidemment Alain Milliat, pour son temps, sa générosité, et sa gentillesse avec moi et avec les enfants.

DPALA_25_MAI_2016_ALAIN_MILLIAT_0617DPALA_25_MAI_2016_ALAIN_MILLIAT_0615DPALA_25_MAI_2016_ALAIN_MILLIAT_0639DPALA_25_MAI_2016_ALAIN_MILLIAT_0618 DPALA_25_MAI_2016_ALAIN_MILLIAT_0657DPALA_25_MAI_2016_ALAIN_MILLIAT_0658DPALA_25_MAI_2016_ALAIN_MILLIAT_0791DPALA_25_MAI_2016_ALAIN_MILLIAT50353DPALA_25_MAI_2016_ALAIN_MILLIAT_0607

DPALA_25_MAI_2016_ALAIN_MILLIAT50384

++++++++++++++++++

Les ateliers « Du Potager à l’Assiette » se dérouleront à Villeurbanne chaque mercredi jusqu’au 29 Juin. Pour ceux qui veulent connaître le projet et son origine, c’est ici, et aussi ici, sur le blog de mon amie Virginie, à qui je dois toutes ces merveilleuses photos (et pas seulement !) :

Je remercie aussi mes co-équipiers sur ce projet :

Jean-Baptiste Lainé, Atlas Paysage, qui a conçu notre potager.

Anthony Comte, l’adorable propriétaire du Télécabine. Mail : contact@letelecabine.com

Et Virginie, alias Cloporte, pour le crédit photos.

Boutique bientôt en ligne